Voir l’offre Unique

 

L’arthrose est un type de maladie rhumatismale progressive qui entraîne une dégénérescence du cartilage articulaire, de la synovie, de l’os sous-chondral, des tendons et des ligaments environnants.

Compte tenu de la nature chronique de la maladie, ainsi que de la nécessité d’une utilisation à long terme des drogues de synthèse, divers effets secondaires peuvent se produire, notamment des hémorragies gastro-intestinales, de l’hypertension, une insuffisance cardiaque congestive, une hyperkaliémie et une insuffisance rénale.

Le produit Artimium 360 peut nous offrir une possibilité de traitement de l’arthrose et, bien sûr, elle doit être soigneusement évaluée.

Comment reconnaître l’arthrose ?

L’inflammation chronique est considérée aujourd’hui comme une maladie très répandue qui peut être très dangereuse pour la santé car elle prédispose à d’autres maladies, telles que l’obésité, les maladies cardiovasculaires et le cancer.

Voyons donc comment reconnaître cette maladie et comment essayer de la réduire à l’aide de remèdes naturels et de la nutrition.

Voir l’offre Unique

Tout savoir sur l’artimium 360

Dans la littérature scientifique, de nombreuses études ont examiné l’efficacité et la sécurité des préparations à base de plantes pour l’arthrose. Par exemple, les extraits d’Arnica montana, lorsqu’ils sont appliqués localement, sont équivalents à l’ibuprofène dans le traitement de l’arthrose des mains, en termes de réduction de la douleur et d’amélioration de la fonction. L’extrait de Capsicum frutescens (piment) ou même l’utilisation de racine de consoude améliore la douleur et la fonction chez les patients souffrant d’arthrose du genou.
Des résultats similaires ont également été signalés avec les effets de l’Artimium 360.
La dernière revue sur l’arthrose menée par un groupe de chercheurs vise à évaluer l’efficacité et la sécurité de l’artimium pour le traitement de l’arthrose. Il comprenait 24 essais randomisés (impliquant 5800 femmes et hommes). Plusieurs médicaments à base de plantes ont été utilisés dans le cadre des études incluses. Les résultats montrent l’efficacité de l’artimium de Biovancia pour traiter les patients atteints d’arthrose, ce qui peut réduire la consommation de medicament non éfficace et améliorer la qualité de vie.
Il convient donc de recommander l’artimium 360 du laboratoire de Biovancia aux personnes atteintes d’arthrose.

Voir l’offre Unique

 

Quel est le prix en pharmacie de l’artimium 360 ?

L’artimium n’est pas disponible en pharmacie, il est uniquement disponibl sur le site officiel de Biovancia, accessible par ce lien.

 

Que pensez vous de l’Artimium 360 ? Notre avis

C’est un excellent produit, il est vraiment facile à utiliser et son prix est abordable. Plusieurs personnes ont fait une cure, et ont vu des résultats satisfaisant rapidement. Nous recommandons vivement l’artimium 360 du laboratoire Biovancia. Donc nous avons un avis favorable.

 

L’inflammation : un mécanisme de défense

L’inflammation est un processus de défense que notre corps déclenche lorsqu’il se trouve menacé par la présence d’un micro-organisme pathogène (tel qu’un virus ou une bactérie) qui cherche à se reproduire par le biais d’une infection. Dans une tentative extrême de se débarrasser de l’ennemi et de revenir à son homéostasie, l’équilibre optimal, le corps libère des protéines et des anticorps et augmente le flux sanguin vers la zone endommagée par l’agent pathogène.

Visuellement, ce mécanisme se manifeste par des rougeurs, des gonflements et de la chaleur (et éventuellement de la fièvre). Il s’agit d’un processus qui dure quelques heures, c’est pourquoi on l’appelle inflammation aiguë, qui se termine une fois que les tissus endommagés ont été réparés et que l’agent pathogène a été détruit et éliminé.

Lorsque cet état persiste pendant plusieurs jours, le corps entre dans une sorte d’alarme constante, qui fait que le système immunitaire reste actif ; c’est comme un appareil qui reste continuellement allumé. Lorsque l’organisme ne parvient pas à arrêter l’inflammation, celle-ci devient chronique.

Contrairement à la forme aiguë, la forme chronique est dite « de qualité inférieure » (parce qu’elle ne se manifeste pas par de la fièvre et d’autres symptômes silencieux) ; cependant, c’est une inffection qui entraîne une usure à la fois du système immunitaire, qui perd sa fonctionnalité, et des tissus, vaisseaux sanguins et organes qui peuvent être endommagés.

Voir l’offre Unique

 

Si vous voulez retrouvez tout nos avis cliquez ici.

Les causes d’une inflammation

Cette condition peut être favorisée par plusieurs facteurs, notamment :

  • des infections ou des blessures non traitées
  • les aliments qui facilitent l’inflammation comme le sucre blanc, les aliments gras et les aliments industriels
  • l’excès de toxines qui favorisent la prolifération des radicaux libres entraînant un stress oxydatif,
    des déséquilibres intestinaux qui, à leur tour, favorisent un déséquilibre du microbiote, la colonie de bactéries bénéfiques qui régule, entre autres, le système immunitaire
  • Le stress, qui, surtout lorsqu’il devient chronique, déclenche une réaction hormonale anormale afin de pouvoir faire face au danger auquel l’organisme est confronté. À long terme, cependant, le stress contribue également à la formation de radicaux libres et à l’inflammation qui en résulte,
  • les maladies auto-immunes, un état anormal dans lequel le système immunitaire, ne reconnaissant plus ses propres cellules, les attaque exactement comme s’il s’agissait de micro-organismes pathogènes.

Selon d’autres sources, l’inflammation chronique peut également être favorisée par :

  • la consommation d’alcool,
  • le tabagisme,
  • être en surpoids.

 

Il n’est souvent pas facile de reconnaître les signes qui indiquent la présence d’une inflammation chronique, car ils ne sont pas aussi nets que dans le cas d’une inflammation aiguë. Parmi les plus courantes, citons les suivantes :

  • la fatigue chronique et l’épuisement,
  • la fièvre,
  • la somnolence,
  • douleur
  • manque d’appétit
  • la dépression,
  • des éruptions cutanées.

 

Conséquences sur la santé

Le risque d’inflammation chronique est d’endommager les tissus, les organes et les vaisseaux sanguins qui perdent leur fonctionnalité.

La maladie chronique favorise également l’apparition d’autres maladies chroniques, comme :

  • le diabète de type 2
  • l’asthme
  • les maladies cardiaques
  • l’obésité
  • les allergies
  • les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin, comme la maladie de Crohn
  • le psoriasis
  • l’athérosclérose

Selon des études récentes, les maladies dégénératives, telles que la maladie d’Alzeheimer, et le cancer sont également favorisés par une maladie inflammatoire chronique silencieuse.

 

Les remèdes naturels en plus de l’Artimium

Voir l’offre Unique

Le premier grand allié contre l’inflammation chronique est l’alimentation : il y a des aliments qu’il faut préférer parce qu’ils contribuent à l’atténuer, tandis que d’autres doivent être réduits parce qu’ils la favorisent.

Parmi ceux qui ont une action anti-inflammatoire naturelle, on trouve

  • les légumes à feuilles vertes, tels que les épinards, les bettes à carde, le chou frisé
  • les poissons gras riches en oméga 3, tels que le saumon, les sardines et le maquereau
  • fruits frais et de saison, naturellement riches en polyphénols à activité antioxydante
  • les fruits gras, comme les noix et les amandes
  • des olives et de l’huile d’olive
  • Les épices, en particulier le curcuma et le gingembre, ont des propriétés anti-inflammatoires et aident respectivement à purifier l’organisme et à soulager les douleurs que l’inflammation favorise.

 

Parmi les aliments à réduire figurent

  • les aliments frits et ceux riches en graisses saturées, comme le beurre
  • la viande rouge, surtout si elle est transformée, comme les saucisses
  • les glucides raffinés, comme les pâtes ou le pain à la farine blanche
  • le sucre blanc et les boissons sucrées.

La modification de votre alimentation vous aide également à maintenir un poids sain, tout comme l’activité physique, qui a également un impact positif sur les processus inflammatoires et contribue au maintien de la santé cardiovasculaire.

 

3 remèdes anti-inflammatoires naturels

Parmi les remèdes naturels qui peuvent aider, je recommande 3 aliments qui ont une activité anti-inflammatoire démontrée.

Le curcuma

De toutes les épices que la nature a mises à notre disposition, le curcuma est l’une des plus populaires. Non seulement en raison de sa couleur dorée éclatante, mais aussi parce qu’il possède de nombreuses propriétés bénéfiques.

Il est riche en antioxydants qui réduisent l’inflammation : l’un d’eux est la curcumine qui, dans une étude de laboratoire publiée en 2007, s’est révélée capable de contrer les cytokines, ou protéines pro-inflammatoires. Une étude de 2011 a également révélé que la curcumine pourrait aider à réduire l’inflammation favorisée par les déséquilibres métaboliques liés à l’obésité. Il est également capable de modifier plusieurs voies inflammatoires, réduisant ainsi l’insulinorésistance, l’hyperglycémie et l’hyperlipidémie.

Le curcuma agit également comme un analgésique, capable de réduire la douleur chez les personnes souffrant de polyarthrite rhumatoïde et d’arthrose, maladie qui survient lorsque le cartilage des articulations est très usé.

Pour que la curcumine devienne biodisponible, c’est-à-dire assimilable par notre corps, elle doit être activée avec une pincée de poivre noir.

 

Boswellia Serrata

La résine obtenue à partir de Boswellia serrata, ou encens, un arbre originaire de l’Inde, est utile pour soulager à la fois l’inflammation et la douleur. D’anciens textes ayurvédiques indiquent que la plante est utilisée pour le traitement de nombreuses maladies, notamment l’arthrite, les maladies cardiaques, les fièvres et les bronchites.

En fait, c’est un puissant agent anti-inflammatoire et analgésique : la recherche a identifié au moins quatre acides qui confèrent à la résine de boswellia ses propriétés anti-inflammatoires. Des études montrent que ces acides sont capables de maîtriser les cytokines inflammatoires.

 

Oméga 3

Les oméga 3 ont également une forte activité anti-inflammatoire et peuvent agir sur plusieurs types d’inflammation, notamment l’inflammation vasculaire, qui est un facteur de risque important de maladie cardiaque et d’infarctus.

Ils contribuent également à contrecarrer l’action des oméga 6, qui ont une action pro-inflammatoire. Saviez-vous que le rapport entre les oméga 3 et les oméga 6 est aujourd’hui très déséquilibré ? Les chercheurs affirment que pour rester en équilibre optimal, il devrait être de 1 à 4, mais qu’en raison du régime alimentaire dominant, il est de 1 à 15 en faveur des oméga 6. La raison en est que ces acides gras se trouvent dans la viande rouge, les produits laitiers et les noix, qui sont plus consommés que les aliments contenant des oméga 3.

Il est donc conseillé d’augmenter votre consommation d’oméga 3, afin de rééquilibrer ce rapport et de réduire l’inflammation chronique. On sait maintenant que les acides gras DHA et EPA, ou oméga 3, aident à protéger la fonction cardiovasculaire, ainsi qu’à prévenir des maladies telles que l’arthrite rhumatoïde, les maladies cardiaques et même l’asthme.

Voir l’offre Unique

Notre Avis final sur L’artimium 360 :

Nous recommandons a toutes les personnes qui souffrent d’arthrose d’utiliser ce produit. En effet c’est un remède de haute qualité, et nous faisons confiance a 200%  Biovancia.

 

Artimium 360 de Biovancia : Notre Avis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *