Peut-on travailler quand on souffre d’une discopathie dégénérative ?

peut on travailler avec une discopathie degenerative

La plupart des maladies dont nous souffrons peuvent être causées par notre alimentation et notre mode de vie. Les postures sédentaires, notamment au travail, sont souvent à l’origine de douleurs dorsales et de la détérioration des disques. En termes médicaux, cela s’appelle la discopathie dégénérative. Cette maladie touche un grand nombre de personnes. Ce processus naturel peut devenir anormal et rendre la vie quotidienne plus difficile. Cette affection interfère-t-elle de façon permanente avec votre travail ?

Qu’est-ce qu’une discopathie dégénérative ?

Encore appelée dégénérescence discale, la discopathie dégénérative est une maladie causée par l’usure progressive d’un ou de plusieurs disques intervertébraux. Ces disques se trouvent entre les deux vertèbres de la colonne vertébrale. Généralement, ce sont les disques L5 et S1 qui subissent cette détérioration.

Ils sont comparés à des amortisseurs de chocs et permettent de faire des mouvements grâce aux propriétés des différentes articulations. Cependant, au fur et à mesure que les disques vieillissent, ils se dessèchent et limitent  les mouvements. La restriction des mouvements entraîne une dégénérescence des disques, car ils ne peuvent plus jouer leurs rôles d’amortisseurs.

Quelles sont les causes d’une discopathie dégénérative ?

Lorsque les disques intervertébraux perdent de l’eau en raison du vieillissement ou d’une maladie, ils perdent de la hauteur et les vertèbres deviennent compactes. L’espace où les voies nerveuses traversent la colonne vertébrale devient plus étroit. Les disques sont alors incapables de bien absorber les chocs, notamment lors de la marche, de la course ou d’un saut.

Cependant, un mode de vie malsain, les facteurs génétiques, une mauvaise posture et un vieillissement naturel peuvent également entraîner une discopathie dégénérative. Pour être sûr, un examen clinique est nécessaire pour confirmer le diagnostic de cette affection. Une radiographie ou IRM de la colonne lombaire pour déterminer plus précisément la cause.

peut on travailler avec une discopathie degenerative

Comment la discopathie dégénérative affecte-t-elle le travail ?

Une discopathie dégénérative présente un large éventail de symptômes, qui affectent clairement la vie quotidienne du patient. Elle se manifeste par une faiblesse, des engourdissements, des douleurs dorsales, des raideurs, des courbatures, et même une absence de sensation.

En outre, les personnes qui occupent des emplois sédentaires pendant de longues périodes ont encore plus de mal à travailler. Ils sont souvent de mauvaises humeurs et se plaignent beaucoup.

Ils ont également des difficultés à se concentrer, ce qui rend leur travail difficile. Il est toutefois possible de travailler tout en suivant un traitement et en maintenant un mode de vie sain. L’idéal serait de commencer un traitement approprié dès que possible pour soulager les symptômes.

Comment traite-t-on une discopathie dégénérative ?

Il existe des solutions médicales, scientifiques et thérapeutiques pour soulager cette affection. Il suffit de consulter un médecin et de commencer le traitement adéquat.

En plus d’un traitement, il est nécessaire de développer des habitudes et des comportements appropriés, comme s’asseoir correctement et étirer la poitrine. Un exercice régulier et le choix d’aliments alcalins (légumes, pommes de terre, eau ionisée alcaline, etc.) sont également nécessaires.

Il est également conseillé d’éviter de travailler de longues heures, de porter des objets lourds et de manger des aliments acides. La prévention passe donc par une alimentation saine, un exercice régulier et une posture correcte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

six + douze =