Quoi savoir sur les couilles bleues ?

couille bleu

Une excitation sexuelle prolongée qui ne conduit pas à l’éjaculation peut entraîner une congestion du canal séminal, qui peut à son tour provoquer une gêne ou une douleur intense dans les testicules. Cette affection est parfois appelée familièrement syndrome des couilles bleues ou de la boule bleue, d’après l’expression anglaise blue balls. Bien qu’elle puisse être assez désagréable, vous n’avez pas à vous inquiéter : elle est arrivée au moins une fois dans la vie de nombreux hommes et garçons. Découvrez ci-dessous les symptômes de ce syndrome, les mythes qui existent autour de ce dernier et certains moyens de le traiter.

Qu’est-ce que le syndrome des couilles bleues ?

Les couilles bleues, également connues sous le nom d’hypertension épididymale (HE), sont une condition désagréable causée par des érections prolongées sans éjaculation. Cette affection est due à la présence d’une trop grande quantité de sang dans le pénis et les testicules lors d’une érection. Elle est aussi due à l’absence de libération sexuelle pendant une longue période.

Quels sont les signes et symptômes des couilles bleues ?

Le syndrome des couilles bleues peut se manifester sous diverses formes. Vous pouvez par exemple ressentir des sensations différentes comme :

  • un scrotum lourd ;
  • une sensation de douleur ;
  • une légère gêne dans les testicules ;
  • une légère teinte bleue.

Les symptômes des couilles bleues sont dus au fait que le sang afflue dans les organes génitaux et ne peut pas s’écouler, ce qui provoque un gonflement. Ce dernier a lieu en particulier, dans l’épididyme qui est le tube situé derrière les testicules et qui se charge de stocker et de transporter le sperme. Par ailleurs, comme pour toute entité pathologique, il peut y avoir un spectre de douleur dans le cas des couilles bleues, allant d’une gêne brève et légère à une douleur sévère et prolongée.

Quels mythes existent à propos des couilles bleues ?

Au fil du temps, de différents mythes ont vu le jour concernant le syndrome des couilles bleues. En voici quelques-uns.

Le syndrome des couilles bleues est grave

Cette affirmation n’est pas véridique. Bien que les couilles bleues puissent être angoissantes, il s’agit d’une affection assez courante et inoffensive qui peut être facilement résolue.

Les couilles bleues sont toujours de couleur bleue

La couleur constatée en cas de couilles bleues n’est pas d’un bleu pur comme vous pouvez l’imaginer. Vous n’apercevrez pas forcément une couleur bleue en tant que telle, mais plutôt une couleur qui tend légèrement vers le bleu.

Cette affection n’arrive qu’aux hommes

Il existe des chances que les femmes puissent également acquérir une vulve bleue. En effet, c’est une affection qui peut aussi bien toucher les personnes de sexe masculin que de sexe féminin.

couille bleu

Comment traiter les couilles bleues ?

Un moyen simple de traiter les couilles bleues est d’éjaculer. L’éjaculation permet de vider le trop-plein de sang de votre pénis, ce sui permet de résoudre cette affection. Vous pouvez également appliquer une compresse froide sur vos testicules pour diminuer la douleur si vous n’avez pas envie de recourir à l’éjaculation. Toutefois, si vous ressentez une douleur ou une sensation de lourdeur dans les testicules qui ne disparaît pas ou qui n’est pas liée aux boules bleues, consultez votre médecin ou votre urologue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 − dix =